La Colère

 

La colère fait partie de  l’élément du feu.

Ce feu existe en nous. Il est même indispensable à la vie.

Il réchauffe le fétus dans le ventre de la mère, il régule la température de notre corps, fait monter la kundalini, nous permet de vivre sur cette terre….

Il fait partie des 5 Tattvas (1)  les plus denses (corps et matière) qui sont :

la Terre, l’Eau, le Feu, l ‘Air, l’Éther

La qualité de notre mental ,de notre vie et de notre santé est assurée par les tattvas.

Lorsque ces cinq éléments  sont équilibrés, le bien-être nous habite.

Yogi Bhajan dit :

«  Vous êtes constitué de cinq éléments / terre,eau, feu,air et éther. Ces cinq éléments ont respectivement cinq projections : l’avidité (lobha), la luxure (kama), la colère (kro-dha) , l’attachement (moha) et l’ego négatif (ahangkâra) »

Donc la  colère  est l’expression d’une chaleur mal contrôlée. C’est un excès de l’élément Feu.

Ce sont nos déchets du SUBCONSCIENT qui s’accumulent et produisent cette chaleur mal régulée qui se consume à petit feu puis explose en produisant de la colère.

Alors quitte à ce que cette chaleur se manifeste autant la contrôler.

« Cuire notre subconscient avant qu’il nous cuise » 

Selon la philosophie du yoga Tapa  «chaleur psychologique» plutôt que corporelle.

La juste application de tapa permet de générer un feu intérieur purificateur qui consume les toxines et élimine les impuretés, en somme, qui « brûle » la négativité et le karma.

 Ainsi tapa peut prendre le sens général « d’ardeur spirituelle » Cette ferveur spirituelle s’exprime dans la pratique ; c’est toute la ferveur que l’on y met.

L’engagement, la résolution mais aussi l’enthousiasme que l’on met pour consumer l’ego. Tapa désigne l‘effort intense dans sa pratique spirituelle,

la transformation personnelle qui en résulte.

C’est pourquoi on peut dire tapa « discipline spirituelle » ou encore ascèse(²)

« Lorsque vous êtes en colère, on parle de tapa, car il y a de la chaleur dans votre colère. Alors ce que pratiquent tous ces grands Yogis, vous le pratiquez aussi ! Mais vous, vous le faites sans le savoir, alors qu’eux savent tout à fait ce qu’ils font ; c’est juste une question de conscience. » Yogi Bhajan 

 source : Ram Singh blogs Dharamsal

1/ Tattva : les yogis nomment chaque étape un tattva. Il y a environ 31 étapes depuis l’unité complète jusqu’à la division atomique purement individuelle.

2/ Ascèse : Effort visant à la perfection spirituelle par une discipline constante de vie.  Manière de vivre de quelqu’un qui s’impose certaines privations.

Ces émotions qui nous gouvernent…!

La colère, la joie, la peur et la tristesse font partie de nos 4 émotions primaires, si ces émotions colorent notre quotidien. Elles sont indispensables dans notre développement psychologique. nous vivons dans un monde de dualité, donc, de frustration constante. En effet, elle surgit la plupart du temps lorsqu’on voit une personne, une chose ou une situation échapper à notre contrôle. La colère est dans nos gènes. Le concept de pulsion s’accommode d’ailleurs assez bien de cette idée générale de « cerveau reptilien ». Celui-ci déterminerait un certain nombre de comportements réflexes, telle la respiration ou la fuite. La couche intermédiaire de notre cerveau serait héritée des premiers mammifères et permettrait des comportements complexes et des émotions .

Freud aimait parler des pulsions qui gouvernent notre inconscient et nos comportements, cette réflexion se retrouve sur tout le champ de la psychanalyse et par voie de conséquence sur les discours communs.
Mais à ce jour rien n’est vraiment sûr. Rares sont les recherches scientifiques récentes à ce sujet qui nous permettent d’affirmer avec certitude cette théorie. Peut-être qu’un jour les donnés scientifiques nous permettront de savoir si, oui ou non, cela a un sens d’invoquer son « cerveau reptilien » quand on se met en colère.

Alors, puisque ce réflexe est dans nos gènes pourquoi la colère est-elle un problème?
Malheureusement, on ne soupçonne pas l’impact qu’elle peut avoir sur notre santé . Parfois on ne veut pas changer de comportement car on ne sait pas faire autrement.
Cette colère retournée contre autrui ou contre nous même est très nocive
La colère, comme toutes les émotions, n’est pas uniquement localisée dans notre cerveau. Une réaction émotionnelle déclenche une cascade de réactions physiques qui se propagent dans tout le corps, incluant
• Une augmentation de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle et de la testostérone
• Une élévation du taux de cortisol (hormone du stress) à cause de la subite hyper-stimulation
• Une stimulation de l’hémisphère gauche du cerveau, en partie responsable du déclenchement des émotions en lien avec la proximité ou l’intimité .